top of page

Jardin du Calvaire

Déjà un an que le jardin a commencé à prendre forme - plantation de la vigne en juillet 2022, des oliviers à l'automne  et de quelques autres végétaux 

Nous apprenons de nos réussites et de nos échecs pour  continuer la valorisation et l’évolution du Jardin du Calvaire

 

 

 

 

 

 

Quel plan d'action ? 

se tourner vers des jardiniers-paysagistes  qui nous feront profiter de leur expérience - Par exemple, l'équipe qui a recréé le jardin municipal de Nancy, capable de résister à des températures extrêmes , ou l'entreprise "semence-nature"  qui apporte son expertise  à bien des projets municipaux dans le grand sud-ouest. Semence-nature est déjà venu sur l'île pour effectuer un bilan de notre situation.

installer un système d'arrosage intégré minimum pour les premières années de ce jardin.

Pour résumer ... plus de mains jardinières attentives , des plantes mieux adaptées à notre climat , un arrosage discret mais régulier , et le jardin du Calvaire prospérera  pour le bonheur des Aixois et de leurs visiteurs.  

Jardin- panneau signalétique.png
jardin envahi.JPG
  • Un affichage minimaliste sera bientôt installé pour attirer l'attention des passants  et les informer sur le projet en cours, sur  son double objectif . 

  • On installera un bac à compost et on écoutera  les suggestions que les passants pourraient nous laisser  dans une boîte ou sur notre messagerie

  • Un jardin, ce n'est pas une forêt vierge , il faut un minimum d'entretien  et de soins "jardiniers" réguliers, surtout au printemps  : clairement, nous avons sous-estimé la vitesse à laquelle les plates-bandes, les massifs de vivaces sont envahis par les herbes folles sitôt, ou presque, après qu'on a soigneusement désherbé, tondu , bref fait un ménage minimum. 

  • Les bonnes volontés de jardiniers amateurs aixois seront les bienvenues : il faut que nos insulaires se réapproprient leur jardin communal ! 

  • Autre problème , que nous avions  anticipé mais sous-estimé :  choisir des plantes  qui puissent résister à la sécheresse et méditerranéiser le jardin .Dans cette fin de printemps,  ces jeunes plantes ont besoin d'un arrosage minimum  - le principe d'un arrosage goutte-à-goutte intégré a été refusé quand le jardin était sur les fonts baptismaux. C'était clairement utopique, idéaliste, vaguement intégriste. La  cinquantaine de vivaces en mini-mottes plantées début mai n'ont pas résisté ! 

bottom of page