La faune aixoise

Panorama concernant la faune aixoise - par James JB

Nombre d'espèces observées sur l'île d'Aix : 

Oiseaux : 225 

Mammifères terrestres : 9

Reptile : 5

amphibiens : 2

Libellules : 11

Papillons de jour : 27

Papillons de nuit : 50
Orthoptères (criquets, grillons, sauterelles) : 31

Coléoptères : 22

Escargots : 36

Cloportes : 33

La faune de l'ïle d'Aix a été étudiée dés les années 1970, en effet dans le cadre de sa thèse sur les oiseaux des îles du Ponant Pierre Nicolau Guillaumet, grand ornithologue français, embarqua avec lui d'autres naturalistes pour parfaire la connaissance sur les autres taxons

(entité d'êtres vivants regroupés parce qu'ils possèdent des caractères en communs du fait de leur parenté, et permet ainsi de classifier le vivant à travers la systématique - Futura Planète).

Fait rare, nous avons donc un passif de connaissances sur l'île, et l'adage des anciens " C'était mieux avant " est-il vrai ? Avec près de 50 ans de recul qu'observe-t-on ?

  • Sans aucun doute pour les oiseaux, le nombre d'espèces observées est plus important aujourd'hui cependant la banalisation du paysage a entrainé des changements : la fin d'une agriculture sur l'île, et donc de milieux plus ouverts a condamné les espèces granivores à peau de chagrin. La graphiose de l'Orme a détruit les plus beaux arbres à trous de l'île stoppant la nidification des espèces cavernicoles … un retour à des cultures raisonnées à but écologique et la pose de nichoirs peuvent voir un retour de ces espèces perdues. A l'inverse, le hibou petit-duc a fait une arrivée spectaculaire, il trouve sur l'île l'une de ses plus fortes densités de France, idem pour le tadorne de Belon qui s'y reproduit avec plusieurs dizaines de couples ! durant la " mauvaise " saison, bécasseaux variables et sanderlings arpentent les plages en compagnie des tournepierres à collier. Dans le Saillant des centaines de barges à queue noire et de bernaches cravants recherchent leur nourriture au descendant. 

  • Les mammifères sont peu représentés du fait de la taille de l'île. On ne peut que regretter la disparition du seul prédateur sauvage, la belette. A l'inverse le campagnol roussâtre est une nouveauté de 2021, certainement arrivé avec une livraison de bois ou de transport de matériaux. Malgré une circulation automobile très réduite, des hérissons sont écrasés chaque année, ce qui est un comble !

  • Les reptiles, sont représentés par 5 espèces, mais il semble que l'orvet ait disparu, que le Lézard vert occidental soit au bord de l'extinction et que la couleuvre à collier ne soit qu'un vague souvenir... Etrangement les reptiles semblent être la faune la plus menacées tant sur l'île que sur le continent. 

  • Les amphibiens représentés par 2 espèces souffrent d'un manque d'eau, il n'y a pas de mare pérenne et  la lutte à l'évacuation de l'eau le plus rapidement possible sont les facteurs limitants pour cette faune.

  • Les arthropodes (les espèces qui n'ont pas de squelettes) ne présentent pas une diversité particulière pour le moment car ils sont encore trop peu étudiés sur l'île. Mention spéciale pour les cloportes : une espèce décrite pour la première fois au monde et donc découverte sur l'île, porte son nom : Platyarthrus aiasensis

 

Petit mot sur les cloportes tiré de l'étude ci dessous :

L’île d’Aix constitue un territoire d’exception pour l’étude des crustacés isopodes terrestres, à la fois en raison de la pression d’observation déjà ancienne mais également du fait de sa grande diversité spécifique. À titre d’exemple, les îles d’Hyères (archipel de Port-Cros, Var) accueillent 34 espèces soit seulement un taxon de plus que l’île d’Aix et ce pour une superficie bien plus importante (Noël & Séchet, non publié). L’île d’Aix constitue un paradis pour les cloportes et les spécialistes qui les étudient. Le seul nom du « Platyarthrus de l’île d’Aix », Platyarthrus aiasensis, rappelant à chacun l’intérêt de l’île pour ces petites bêtes …

EVOLUTION DES PEUPLEMENTS D'ISOPODES TERRESTRES DE L'ILE D'AIX

Moustiques

Le département de la Charente-Maritime a lancé un appel à la veille citoyenne.

Devenez acteur du réseau de surveillance des moustiques tigres avec l'application

i Moustique

 

Cette application permet de signaler, mais également d'identifier les espèces présentes sur la façade Atlantique, d'accéder à des fiches espèce, de poser vos questions et d'obtenir des conseils de prévention.