Calvaire (2).JPG

Le jardin du Calvaire

Les " racines " historiques du jardin : les prêtres déportés
Le jardin, aujourd'hui et... demain

A partir d'un espace vert existant, il s'agit de joindre l'utile à l'agréable en créant un lieu de pause mêlé de plantations faisant du sens en matière de biodiversité autant qu'au titre de l'identité Aixoise telles que plantes mélifères, vignes historiques, etc.

Les concertations multiples de nombreux interlocuteurs, de connaisseurs chacun à son niveau, devraient donner à ce lieu un caractère de bien-être, pour la faune comme pour l'homme au-delà d'un travail collaboratif qui unit tous ces intervenants.

Un " sacré " casse-tête

Le projet prend son temps pour mûrir. Il est soumis à de très nombreux échanges afin de tenir compte des avis divers et variés ainsi que des autorisations administratives qui s'imposent.

IMG_63791_edited.jpg
D'accord - pas d'accord

Les points de vues et les propositions enrichissent le projet.

IMG-20220302-WA0000.jpg
IMG-20220223-WA0008.jpg
Une treille dans le jardin du Calvaire ?
S Julliard.jpg

La paternité de cette suggestion revient à un membre du conseil d’administration de A fleur d’île, architecte de formation, écologiste de conviction.

L’idée était séduisante à plus d’un titre : la vigne se plaît sur les îles charentaises, pineau et cognac procurent aux Charentais et aux amateurs du monde entier de beaux moments de dégustation.

Et sur notre l’île ? Depuis déjà bien des années, un ancien viticulteur a créé un vignoble en bord de mer aujourd’hui bichonné par un de nos restaurateurs qui produit chaque année une cuvée sympathique, joyeusement vendangée par la communauté aixoise.

Vigne et vin sont aussi l’objet de toute une symbolique, religieuse mais aussi universelle, en accord avec la vocation mémorielle du Calvaire dressé dans le jardin (voir Section : les « racines » historiques du jardin du Calvaire).

 

  • Mais quel cépage choisir ? Le début de l’enquête…

Jean-Pierre Chaudet, notre ancien viticulteur, s’est souvenu il y a quelques mois que des ampélographes ( des spécialistes de la vigne) et des ingénieurs œnologues en visite d’étude sur Aix avaient cru repérer voici bien des années sur la treille d’une maison un cépage disparu… Cette piste nous a menés … auprès de Sébastien Julliard, le directeur du Conservatoire du vignoble charentais installé à Cherves-Richemont. Notre projet l’intéresse et il nous propose sa collaboration : il nous offrira pour cette expérience originale une vingtaine de plants d’un cépage historique, le Chauché gris.

 

Sébastien Julliard : Ingénieur agronome, ampélographe, il dirige le Conservatoire du Vignoble Charentais. Petit fils de viticulteur, il est également viticulteur en Haute Saintonge.

Orientations au 2 avril 2022

 

Définitions du projet et points essentiels : 

 

Cet espace vert n’a pas vocation à être un jardin fleuri par des plantes horticoles.

Pour respecter le plus possible la biodiversité de l’île, il devra être composé essentiellement d’essences propres à l’île.

Pour cette même raison, les plantes choisies devront pouvoir supporter la chaleur et la sécheresse de l’été mais aussi le vent violent et les embruns salés de l’hiver.

Nécessité de prévoir le moins d’entretien possible.

 

Maximilien d’emblée a accepté de se pencher sur le projet et ses contraintes.

Son regard et ses compétences de paysagiste lui ont permis de nous présenter une première approche de sa vision globale : mettre en évidence cet espace abandonné, valoriser différents points de vue sur le sémaphore et le village, créer un ilot de verdure accueillant au milieu des maisons. Ses choix de structuration de l’espace en courbes harmonieuses et  ses alternances de pelouse, de plantes de hauteurs différentes et sa palette de couleurs ont été validés immédiatement par les participants présents.

 

Thomas nous a fait partager ses expériences de terrain ce qui a permis un consensus sur la faisabilité du projet.

Fabrice a attiré notre attention sur les problèmes d’entretien et de circulation dans le jardin.

 

Arrosage :       l’arrosage intégré pour du goutte à goutte n’a pas été retenu.

                        Un simple robinet situé au niveau du compteur d’eau permet de mettre un tuyau d’arrosage, utile au moment des plantations, notamment pour la reprise des pieds de vigne.

 

Les plantes envisagées pourraient être trouvées sur l’île (graines, pieds ou boutures) et complémentées par quelques achats (quantitatif et budget à définir)

 

Liste de plantes 

 

De préférence des végétaux à feuillage persistant à traiter en port libre ;  une palette de vivaces aux floraisons pastel.

 

Arbres : Olivier ?

Arbustes : Arbousier, Aubépine, Atriplex, Filaire, Pistachier lentisque, Buddleia, Romarin, Laurier, Grenadier, Pittospores, Laurier tin, Coronille, Genêt, Lavande, Santoline, Imortelle des dunes (Helichrysum)

 

Vivaces et annuelles : Grande mélianthe, Sauge officinale, Agapanthe, Cardon, Artichaut, Rose trémière, Anémone du japon, Epiaire de Byzance, Iris, Giroflée, Eschscholtzia, Euphorbe, Sauge de Graham blanche, Valériane

 

Grimpantes : Chèvrefeuille, Rosier liane, Jasmin primevère, Clématite armandii

 

 

Calendrier

 

De mai à septembre 2022

 

  • mise en place d'un panneau d'information de la démarche en cours

  • matérialisation in situ des emprises plantées selon projet (principe de courbes)

  • préparation du sol et paillage

  • préparation du stock de végétaux produits sur place (boutures, marcottage, graines etc.)

  • définition du budget et du quantitatif de végétaux à acheter en pépinière

 

Juin - juillet 2022

 

  • plantation de la vigne selon le plan proposé

 

Automne 2022  jusqu'à mars 2023

 

  • mise en place de l'ensemble des végétaux conformément à un plan de plantation validé